Comment optimiser son contrat d’assurance emprunteur ?

Si une telle assurance n’est pas légalement obligatoire, il est cependant impossible d’obtenir une offre de prêt sans. Au regard de la durée des crédits immobiliers, l’organisme prêteur souhaite des garanties, des gages de sécurité. Jusqu’à récemment, l’assurance de crédit immobilier ne faisait l’objet que de peu d’intérêt. Et pour cause, elle était fournie par la banque ayant accordé le prêt immobilier sans qu’aucun autre choix existe. Pourtant, pour calculer le coût global d’un prêt immobilier le seul taux d’intérêt ne suffit pas. Le taux annuel effectif global (TAEG) est la référence. Il comprend notamment les intérêts bancaires, les frais de garanties, les frais de dossier et le coût de l’assurance. D’où la nécessité de s’intéresser au prix de l’assurance de son crédit immobilier. Vous pourrez obtenir des informations sur les meilleurs taux immobiliers pratiqués et procéder à une simulation de financement de prêt immobilier sur le site : www.le-pret-immobilier.com.

Faire jouer la concurrence pour baisser le prix :

La loi Lagarde de 2010 est venue remettre en cause ce système en permettant aux emprunteurs de souscrire leur contrat d’assurance auprès d’un autre organisme que leur prêteur, au moment de la signature du prêt immo. Par la suite, avec la loi Hamon de 2014 cette possibilité de changement a été étendue à la première année suivant la souscription du prêt immobilier. Enfin, depuis le 1er janvier 2018 les emprunteurs peuvent changer d’assurance chaque année. Il en est donc fini des assurances souscrites par défaut chez la banque, pour toute la durée de votre prêt. Ainsi, au même titre que le taux d’intérêt, il ne faut pas hésiter à négocier son assurance et voir la concurrence pour optimiser le coût global de votre prêt immobilier. Ce choix reste cependant encadré par l’obligation de changer son assurance pour une autre ayant des garanties équivalentes.

L’analyse des garanties de l’assurance, une nécessité :

Le prix de l’assurance est forcément à prendre en compte, mais il ne faut pas perdre de vue l’utilité d’une bonne garantie. En effet, les prêts immobiliers durent plusieurs années, il faut donc être attentif aux garanties et aux exclusions prévues par le contrat d’assurance. Un prix très attractif cache fréquemment une longue liste d’exclusions rendant votre assurance le plus souvent inapplicable. Cette assurance couvre notamment le décès, la perte d’autonomie, l’invalidité ou l’incapacité de travail. Il convient donc de l’adapter à votre situation et vos besoins. Le coût diffère fortement selon les garanties et le profil de l’emprunteur : âge, état de santé, etc. À chaque changement dans votre vie, une modification peut s’avérer opportune, en maintenant toujours au minimum des garanties équivalentes au précédent. Si vous souhaitez plus d’informations sur l’assurance de prêt immobiliercliquez ici.