Qui connaît le couple Royal-Hollande?

Les élections législative étant terminé, la refondation du PS doit absolument commencé. Si le plus important est évidement l’idéologie pour la quel nous allons nous battre, les personnalités qui nous représente ont aussi toutes leurs importance. Retour sur le couple PS de cette dernière année : le premier secrétaire et la candidate malheureuse à la présidentielle.

Je suis un « fan » de la première heure de François Hollande. Il a réussi à de nombreuses reprise à sauver le PS de l’éclatement, il a été là pendant tout les coups dure et il s’est toujours mis en retrait par rapport à l’intérêt collectif.

J’ai soutenu la démarche de Ségolène Royal pendant longtemps. Sa vision sur l’excellence environnementale, sa nouvelle manière de faire de la politique, sa démarche très « alter-mondialiste » et aussi, il faut l’avoué, sa condition de femme m’ont accroché. Je l’ai soutenue pendant la campagne présidentielle mais aussi après. Je ne crois pas qu’un procès, quel qu’il soit, soit la solution pour reconstruire le PS.

Cependant je commence, comme de nombreux camarades socialiste, à en avoir marre du (défunt) couple Royal-Hollande (ou Hollande-Royal, choisissez). Dimanche soir, après une victoire relative de la gauche aux élection législative, l’une des principales information était la rupture entre Ségolène et François (quand je m’intéresse aux histoire de couple j’appelle les gens par leurs prénom).

Même si évidement cette information devait être rendu public (de toute façon elle aurait été médiatisé tôt ou tard) était-ce une information de première importance. Devait elle être annoncé dimanche soir? Peut être si on considère que cette information étaient couplé à une deuxième information : elle veut créer son propre courant au seins du PS. Il paraîtrait même (comme c’est intéressant) que Thomas Hollande le fils du couple aurait pris parti pour sa mère et serait en conflit avec son père. Il ne s’adresseraient plus la parole.

Même si je les estiment encore beaucoup, je crois que le PS doit vraiment se débarrassé de ce couple.

  • François Hollande a beaucoup fait pour le PS. Il l’a empêché de s’auto-détruire après le référendum européen et la défaite de Jospin en 2002. Mais voilà, il a quand même une grosse lacune : il oublié la mutation idéologique du PS, indispensable a toute victoire nationale. De toute façon, place aux jeunes. La gauche du 21ème siècle doit se faire avant tout avec sa jeunesse.

Nous savons depuis longtemps que ce mandat serait son dernier. Mais j’espère qu’il n’ira pas jusqu’au lendemain des municipales. Nous devons organisé un congrée extraordinaire avant, vers Noël par exemple.

  • Ségolène Royal a entamé une certaine modernisation du PS. Mais les campagnes électorale ne sont pas faites pour ça! Elle a évidement manqué de temps pour la faire et elle n’a pas donné de direction claire pour sa modernisation. Si c’est l’excellence environnementale, la démocratie participative, la 6ème république c’est bien. Mais si économiquement c’est uniquement une association avec Bayrou ce n’est pas suffisant.

Ou était l’intérêt de faire savoir qu’elle à appelé Bayrou 15 fois entre les deux tours des législative? Si elle ne sait faire que ça, autant voté pour Bayrou directement.

Entre les deux tours de la présidentiel c’était une démarche cohérente. Lui n’a pas été capable de la saisir. Mais pour les législative il n’y avait aucun avantage ni électorale, ni idéologique.

Le PS ne manque pas de personnalités pour produire un vrais programme qui ne soit pas une succession d’idée (très souvent bonne par ailleurs) mais une véritable philosophie. Pour les prochaines élections, je refuse de devoir répondre quand on me demande qu’est-ce qu’on va faire pour les clandestins : « Heu, ça dépend des fois, il y aura du cas par cas ».

Je le dis de suite, je ne crois pas que Laurent Fabius ou Dominique Strauss Kahn puissent être (ou aurait pu être) mieux que l’équipe actuel. La « social-démocratie » de DSK s’apparente plus à une « libéral-démocratie » qui n’apporte pas de grande avancé face au blairisme et a toutes ses dérives. Laurent Fabius ne sait que proposer une surenchère gauchiste qui n’est pas convaincante dans le fond. Il va falloir trouvé mieux!

Rendez-vous dans les prochaines semaines pour construire cette gauche dont la France à tant besoin. Et pas un simple rafistolage avec les vieux de la vielle!