4 astuces pour apprendre à son enfant à faire du vélo

faire du vélo

Publié le : 08 septembre 20217 mins de lecture

Les activités pour enfant ne se déroulent pas seulement en intérieur. La plupart des enfants en bas âge affectionnent particulièrement les activités en plein air comme faire du vélo. Aller à bicyclette est aussi utile que divertissant et nécessite un apprentissage préalable. Il existe des moyens sûrs et des astuces faciles pour permettre à votre enfant de conduire comme un adulte.

1. Lui offrir un tricycle

Faire du vélo est un apprentissage nécessaire dans la vie d’un garçon ou d’une fille. Cependant, le processus d’assimilation relève de toute la vigilance des parents à apporter leur aide aux efforts de l’enfant. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de suivre le développement de l’enfant pour lui apporter les ressources nécessaires à chaque phase de son cycle de vie. Ainsi, à partir d’un an et demi, vous pouvez initier votre enfant à ce moyen de locomotion. Offrir un vélo à son enfant pour une occasion spéciale est une excellente idée cadeau. Dans l’idéal, son vélo doit revêtir des couleurs chatoyantes afin de susciter son intérêt.

À cet âge, il peut déjà s’agripper au guidon et tenir sur une selle. Par contre, il n’est pas encore en mesure de reconnaitre les freins de son vélo. De ce fait, un tricycle est l’option idéale pour cette première initiation. Ce type de vélo à trois roues lui permet de tenir parfaitement en équilibre. Il est indispensable de commander un casque de vélo pour votre enfant afin d’éviter les accidents. Certains modèles sont même équipés d’une canne permettant aux parents de les pousser. Il y découvre ainsi tout le plaisir de glisser sans effort.

À parcourir aussi : Achat de poussette : comment choisir le bon modèle ?

2. Exercer son équilibre

Les enfants apprennent très vite et sont très motivés par la découverte de nouvelles choses. Au fur et à mesure qu’ils grandissent, il est nécessaire de retirer la canne de traction afin de les laisser découvrir eux-mêmes l’utilité des roues. Cette initiation précoce leur permet d’essayer de trouver des positions d’équilibre dès l’âge de deux ans. Il peut être aussi utile de changer son tricycle pour une draisienne. En effet, ce type de vélo aux grands pneus gonflables est plus adapté pour moduler son équilibre et son sens de coordination entre les mouvements des pédales et la manipulation du guidon. Vous devez veiller à ce que son siège soit ajustable afin de lui donner une bonne sécurité et que ses pieds soient à bonne hauteur du sol. Il n’est nullement besoin d’intégrer des freins à cette étape. Le plus urgent est qu’il puisse acquérir la capacité à maintenir son dirigeable droit. Vous devez régulièrement jouer avec lui en l’incitant à avancer vers vous.

3. Découvrir une bicyclette dès l’âge de 4 à 5 ans

Un enfant doit être initié à un vrai vélo équipé de système de freinage à partir de 4 ou 5 ans. À cette étape de croissance, l’enfant appréhende plus facilement les objets. Il a une autonomie de volonté et il exprime plus facilement ses préférences. En conséquence, il est indispensable de prendre en compte son goût avant de lui offrir ce type de cadeau. Un vélo à effigie d’un superhéros ou décoré au motif de son personnage préféré peut raffermir sa volonté à faire du vélo malgré les difficultés. Quel que soit le spécimen choisi, la bicyclette doit correspondre à sa taille pour lui inspirer une grande confiance. Il peut être aussi nécessaire de conserver plus longtemps des roues plus larges, car elles offrent un meilleur équilibre. La dextérité de votre enfant déterminera votre adaptation. S’il n’a pas encore acquis une parfaite maitrise de son équilibre en selle, vous pouvez opter pour des accessoires vélo comme les supports additionnels.

Quel que soit le cas considéré, il convient de garder présent à l’esprit que votre enfant n’est pas encore parfaitement autonome. En conséquence, vous devez effectuer certains parcours à ses côtés. Une astuce courante consiste à le laisser pédaler sur quelques mètres tout en maintenant l’arrière de la selle. Il obtiendra ainsi un meilleur équilibre tout en prenant conscience de comment tenir son guidon et éviter les obstacles sur son chemin. Il va sans dire que c’est l’âge propice pour lui apprendre à monter ou descendre efficacement de son siège, garer et ranger son engin comme un adulte.

4. Lui apprendre à démarrer et s’arrêter aisément

Lorsque les bases du vélo sont inculquées, le prochain défi est d’apprendre à bien démarrer et ensuite freiner. Pour pouvoir bien démarrer à vélo, l’astuce consiste à positionner le siège entre les jambes de votre enfant, ensuite placer l’une des pédales en haut puis s’élancer. Toutefois, l’exercice n’est pas aussi simple. Il peut être facilité par des accessoires vélo comme les pédales de sécurité. Il convient de laisser votre petit enfant évoluer à son propre rythme afin de développer sa propre coordination du mouvement. Dans le même sens, la pédale qui doit être positionnée en haut relève de l’aisance de votre enfant. Généralement, les droitiers optent pour le pédalier droit tandis que les enfants gauchers préfèrent démarrer en appuyant sur leur levier gauche.

Le système de freinage est tributaire des obstacles que l’enfant rencontre en pédalant. Le conseil infaillible pour lui enseigner comment s’arrêter de façon harmonieuse et non brusque est d’installer de petits obstacles sur son parcours. Vous pouvez essayer des balises rapprochées ou plus éloignées afin de le confronter à tout type de situations.

Plan du site