Aujourd’hui vous pouvez sauver des vies

Publié le : 01 décembre 20203 mins de lecture

Il n’existe pas de produit capable de se substituer complètement au sang humain. Le don de sang est donc irremplaçable et indispensable pour sauver une vie.

Donner son sang est un acte généreux, solidaire et responsable qui permet chaque année de soigner 500 000 malades.

La transfusion sanguine est indispensable et vitale dans le traitement de nombreuses pathologies :

Les leucémies

. Lorsque la chimiothérapie a détruit les cellules de la moelle osseuse, on a recours aux plaquettes et aux globules rouges.

Pour l’hémophilie, les grandes brûlures, le traitement des maladies infectieuses

on a besoin de plasma et de médicaments issus du plasma.

Le plasma de groupe AB notamment est très précieux pour la préparation de plasma thérapeutique. Ce groupe est utilisable pour tous les receveurs, quel que soit le groupe, et surtout pour les enfants nouveaus-nés.

Pour les

hémorragies importantes

lors d’un accident, une opération chirurgicale, la transfusion de globules rouges est essentielle.

Les différents types de dons :

Le don de sang totale. C’est la forme de don la plus connue, il dure de 45 mn à 1 h. Une poche de 450 ml est prélevée ainsi que des tubes échantillons sur lesquels seront effectués les contrôles et tests.

Le don de plaquette. Ce type de don dure environ 2 h 30. Le sang est prélevé dans la veine du donneur, séparé à l’aide d’un automate en ses différents constituants : plaquettes, globules rouges, plasma . Les plaquettes sont conservées dans la poche de 600 ml et les autres constituants restitués au donneur. Il existe plusieurs types d’automates : certains nécessitent un bras, d’autres les deux bras du donneur. Ce type de don plus long que le don de sang total est un peu moins fatigant pour le donneur puisque les globules rouges (véhiculant l’oxygène) lui sont restitués.

Le don de plasma. Ce type de don dure environ 1h30 mn. Le sang est prélevé dans la veine du donneur, séparé en ses différents constituants à l’aide d’un automate. Seul le plasma du donneur est prélevé, dans une poche contenant 600 ml. Les globules et les plaquettes sont ensuite restitués.

Donner son sang ne présente aucun risque. Et ne vous formalisé pas sur la piqûre, les infirmières sont des professionnelles qui font ça plus de 50 fois par jours. On n’a jamais du me la faire deux fois.

Plan du site