Bayrou annonce sa candidature à l’Elysée ce samedi depuis son fief pyrénéen.

Au moins aussi surprenant que sarko : Bayrou est candidat…

Les rebondissement sont intense en ce moment pour la campagne de 2007. Et oui personne ne l’avait prédit mais Bayrou la annoncé solennellement tout à l’heurre : il est candidat à l’Elysée. De surprise en surprise, il à décidé de le faire du fin fon de la cambrousse française (son fief pyrénéen).

Je sais pas pour vous mais pour moi cette campagne devient de plus en plus intéréssante. Enfin les hommes politique mettent plus d’importance dans la manière d’annoncer leurs candidature que dans leurs futiles programmes.

D’ailleur, en tant qu’ecolo, je demande solennellement moi aussi que l’on arrete d’emcombrer nos boites aux lettres de tract politique inintéressant. Un concours de bauté en maillot de bain (ségolène aura beaucoup d’avance) serait amplement suffisant.

Bayrou à re-défendu sa vision du centrisme. En gros c’est “sortons de nos clivage gauche-droite et travaillons tous ensemble”. On se marrerait…

Demandait à Angela Merkel si elle est prète à faire la prochaine campagne en alliance avec le SPD? Je sent d’ailleur qu’elle sera très difficile pour les deux partis principaux : comment la gauche justifira t’elle sa politique de droite et comment la droite sa politique de droite? Victoire des extrèmes en perspéctive? Rien n’est moins sur.

Revenons à nous moutons sinon Bayrou se plaindra encore du manque de temps qu’on laisse à ces idée (je ne pense cependant pas être compté par le CSA). Donc Bayrou et le 5ème candidat certains dans ces présidentielle (Voynet, Ségo, Sarko, Le Pen et lui même). Mais oui, Le Pen sera là… En à t’il déjà raté une? Soyons serieux. Il y aura aussi un candidat unitaire, plus 3 ou 4 candidats trotskistes, un gaulliste, peut être les chasseurs, un autre écolos (de droite cette fois ci, oups je l’ai dis), Megret, Chevenement, de Villier, Nicolas Dupont-Aignan (qui c’est ça?), etc.

Enfin je crois qu’il serait mal vu de ne pas souhaiter bonne chance à Bayrou, le candidat du “tiers état” pour réussir à ce faire entendre dans une campagne déjà aussi polué par les idées politique mais aussi par les ambitions politique…