Blair au conseil de l’UMP: “cocasse” et “incongru” pour Hollande

PARIS – François Hollande a jugé dimanche “cocasse” et “incongrue” la présence de la veille de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair au conseil national de l’UMP, invité à Paris pour discourir sur “la réforme en Europe”.

“Ce qui était étrange, cocasse, saugrenu, en tout cas incongru, c’était la présence d’un ex-chef de gouvernement européen pour le lancement d’élections municipales”, a déclaré le Premier secrétaire du parti socialiste sur Radio-J.

Réagissant aux propos de M. Blair, qui avait lancé qu’en France, il “serai(t) au PS, mais au côté de ceux qui ont à coeur de le transformer”, M. Hollande a jugé que cela “rendait encore plus cocasse et saugrenue sa présence, (…) parce qu’en gros, ça voulait dire: ‘Je suis ici au conseil de l’UMP mais comme socialiste, je suis forcément socialiste”.

Le No1 du PS français a par ailleurs tenu à rappeler, “parce que tout ça n’est pas non plus hors contexte”, que Tony Blair “est candidat pour devenir le président du futur Conseil européen”. “Et il obtient le soutien de Nicolas Sarkozy pour briguer cette présidence”, a-t-il analysé.

Or, selon lui, “il faut pour la première présidence de l’Union européenne (…) une présidence qui soit celle d’une Europe politique, d’une Europe autonome des Etats-Unis d’Amérique (…) et je pense que Tony Blair ne correspond pas à ce profil”, a-t-il conclu. AP