Comment décrocher un emploi en temps de crise sanitaire ?

Offres d'emploi

Publié le : 17 mai 20215 mins de lecture

La crise sanitaire a eu des répercussions indéniables sur l’économie et l’employabilité. On constate alors une augmentation conséquente du taux de chômage même dans les secteurs le plus porteurs. Les postulants doivent alors redoubler d’efforts pour faciliter leur insertion professionnelle et se forger une place sur le marché du travail. Voici alors quelques conseils pour dérocher un job en ces temps de pandémie.

Créer un CV qui sort du lot

Chacun des demandeurs d’emploi est en mesure de créer un CV plus ou moins correct. Cependant, la concurrence devenant de plus en plus serrée, le challenge est d’en concevoir un qui vous aide à sortir votre épingle du jeu. Il s’agit là de la première étape du processus de recrutement. Elle doit donc convaincre le recruteur de vous accorder un entretien d’embauche. Pour cette raison, les parcours d’apprentissage au Village de l’emploi consacrent une section complète à ce document d’une importance capitale dans la recherche d’emploi. Rappelons qu’il s’agit d’un établissement spécialisé dans les formations postuniversitaires. Faites une recherche sur Google sur les avis sur le Village de l’Emploi pour mieux comprendre l’importance du CV dans les étapes du recrutement. Vous apprendrez aussi les erreurs rédhibitoires qui vous auraient couté de nombreux postes comme un curriculum vitae qui fait 2 voire 3 pages de long ou un document mal structuré. Il faut se montrer synthétique et aller droit au but en évitant de se perdre qui n’ont rien à voir avec le poste convoité.

À parcourir aussi : Comment décrocher un poste de conducteur routier ?

Peaufiner la lettre de motivation

Pour trouver, parmi les offres d’emploi disponibles, le job qui vous correspond, il va falloir lire attentivement les conditions exigées et les tâches qui constituent le poste. Ainsi, vous serez en mesure de rédiger le deuxième document du dossier de candidature : la lettre de motivation. Très peu compris par les postulants, ce fichier est pourtant déterminant pour le processus de recrutement. Il doit respecter des règles formelles à savoir la structure épistolaire mais aussi des normes de contenu. Le corps du texte est ainsi composé de 3 parties. Dans la première, vous devez vous mettre en avant en sélectionnant les traits de caractère et la qualification qui font de vous le candidat idéal pour ce poste. Le deuxième paragraphe doit mettre l’accent sur votre connaissance du marché du travail de manière générale et de l’entreprise visée de manière spécifique. Les employeurs préfèrent les candidats qui souhaitent intégrer leurs équipes de manière spécifique plutôt que ceux qui sont à la recherche d’un gagne-pain sans la moindre implication dans l’idéologie entrepreneuriale.

À parcourir aussi : Babysitter à Paris : Sur quels critères choisir votre babysitter ?

Acquérir des compétences comportementales

Voici un autre critère qui peut vous donner une longueur d’avance sur vos concurrents : vos atouts personnels et votre attitude. Ces éléments seront vérifiés par le recruteur au moment de l’entretien. Car pour occuper un poste à responsabilité, vos qualifications techniques aussi avancées soient-elles ne suffisent pas. Votre manière de vous exprimer, d’interagir avec autrui et de gérer une équipe sont encore plus déterminants. En dépit de la nature des métiers qui vous intéressent, votre assurance et charisme sont une arme redoutable pour évincer les postulants qui présentent moins de qualifications personnelles. Vous serez alors jugé sur votre tenue. Le respect du code vestimentaire de l’entreprise est alors incontournable. Pour les postes en banque, un ensemble classique est recommandé alors que pour les emplois artistiques, une touche d’originalité sera mieux accueillie. Les établissements de formation professionnelle enseignent aux candidats comment développer ces atouts pour faire bonne figure aux yeux des chargés des ressources humaines et se voir confier des postes intéressants dès le début de leur carrière.

Avoir un domaine de spécialité

Il y a des branches dans lesquelles il est plus facile de trouver un job que dans d’autres. On peut citer l’informatique, une filière avec une demande nettement plus grande que les lettres par exemple ou encore l’hôtellerie en ces temps de crise. Pour contrer le manque d’expérience professionnelle, vous pouvez affiner vos connaissances dans un domaine donné comme le Business Intelligence qui n’est désormais plus réservé à une poignée d’entreprises et d’organismes. Aujourd’hui, toutes les structures entrepreneuriales ont besoin de profils formés aux appareils de pilotage à distance qui sont en mesure d’accomplir des tâches complexes de manière quasi-automatique. Ces candidats ont de grandes chances de décrocher un contrat CDI et de le renouveler en fonction des enjeux voulus pour leur carrière.

Plan du site