Comment obtenir un crédit d’impôt pour des travaux ?

crédit d'impôt

Certains d’entre vous l’ignorent peut-être mais il est tout à fait possible de bénéficier d’une assistance pour le financement des travaux dans votre habitation en vue d’améliorer sa consommation en énergie. Il existe quand même certaines règles qui vous sont précisées dans le texte ci-dessous, après une rapide présentation des aides à la rénovation énergétique les plus populaires.

Les principales aides

L’État a créé un dispositif complexe d’aides à la transition énergétique. Cette diversité permet de s’adapter à (presque) toutes les situations. Dans le même temps, il faut bien avouer qu’elle crée également une certaine confusion dans la plupart des esprits. Pour y voir plus clair, vous réduirez votre recherche sur les aides les plus connues. Elles sont fiables, performantes et vous trouverez facilement de la documentation en ligne. Il s’agit notamment des Certificats Économies d’Énergie (CEE), du Crédit d’Impôt pour des travaux en lien avec la Transition Énergétique (CITE) et du célèbre éco-prêt à taux zéro. À cette liste, vous pourrez également ajouter une “nouveauté” créée cette année. Elle se nomme Ma Prime Rénov’ et permet, sous conditions, une prise en charge sur cinq ans du montant des travaux dans la limite de 20 000 €.

Pour connaître tous les détails de ces aides et du crédit d’impôt à la rénovation énergétique, veuillez consulter le site www.hellio.com. Vous pourrez également prendre conseil auprès d’un spécialiste afin d’optimiser le financement de vos projets.

Qui peut en bénéficier ?

Dans la plupart des cas, ce genre d’aides n’est pas accordé en fonction des revenus du demandeur. Par ce choix, le législateur s’est attaché à la rendre accessible à tous les propriétaires (mais aussi locataires ou occupants à titre gratuit) en vue d’accélérer le processus de transition écologique du pays. Cependant, quelques conditions existent tout de même. Ainsi, pour être accordée, l’aide ne peut concerner que la seule résidence principale. Celle-ci doit, de plus, être implantée sur le territoire français (Métropole et DOM-TOM). Enfin, l’habitation a l’obligation d’être achevée depuis deux ans avant le démarrage du chantier.

Quels sont les travaux éligibles ?

L’amélioration du système de chauffage est particulièrement concerné. Ainsi, il vous sera possible de financer l’installation de matériel plus performant, un système fonctionnant avec une source d’énergie renouvelable ou encore une pompe à chaleur. Ne négligez pas non plus l’isolation des sols, des murs, des combles et de la toiture. Attention toutefois car certaines interventions ne donneront droit à aucune prise en charge. Prenez rendez-vous avec votre conseiller pour les connaître. Enfin, il est important de préciser que ces travaux doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) sous peine de voir votre dossier d’aide au financement rejeté.