Comment on fait pipi (ou caca) dans l’espace?

Même si les astronomes sont des héros a la surface de la terre, ils doivent eux aussi faire leurs besoins (sisi). Mais comment font-ils?

Attention, cette article n’est pas toujours de bon goût.

Pour environ 19 millions de dollars, la NASA viens de commander des toilettes adaptées à l’apesanteur et destinées à être installées sur la station spatiale internationale (ISS) en 2008. Cet accord assied la suprématie des Russes dans le domaine des cabinets de l’espace : forts de l’expérience des stations orbitales Saliout et Mir, ils ont déjà fourni les commodités de Zvezda, l’actuel module de vie de l’ISS. En gros : les russes ils font chier même dans l’espace (alors ça c’est malin).

Il faut bien dire qu’on ne se soulage pas aussi simplement en orbite que sur le plancher des vaches. L’apesanteur fait en effet surgir quantité de difficultés. Tout d’abord, il est exclu d’utiliser de l’eau. Souvenez vous de Tintin. C’est de l’air pulsé qui se charge de l’évacuation.

Ensuite, les astronautes doivent s’attacher pour ne pas décoller du ” trône ” en pleine action. S’il ne s’agit que de la petite commission, est utilisé un tube doté d’un embout anatomiquement adapté aux deux sexes (ils partagent le même?). Dans le futur système, l’urine sera recyclée en eau potable (je dis rien la dessus!). Pour les fèces, en revanche, aucune réutilisation n’est prévue. Elles sont stockées à bord avant d’être transférées dans les cargos de réapprovisionnement automatiques qui, une fois vidés de leurs provisions, sont remplis des déchets de toute sorte émanant de l’ISS. Ils s’en détachent ensuite pour se consumer dans les hautes couches de l’atmosphère terrestre.

Et bien ça doit pas être marrant tout les jours spationaute!