Comment procéder pour ouvrir une agence Centre Services ?

agence Centre Services

Publié le : 05 mars 20195 mins de lecture

Les services à la personne regroupent l’ensemble des prestations de services réalisés à partir ou dans le domicile du client. Notamment, le gouvernement français reconnait en tout 23 types de métiers inclus dans ces services en allant du ménage et du repassage au soutien scolaire, en passant par les aides aux personnes âgées. Comment alors procéder pour ouvrir une agence Centre Services ?

Clients cibles & formations à suivre pour créer son agence Centre Services

Avant de se lancer dans la création d’une agence de service à domicile, il conviendrait en premier lieu de définir sa cible de clientèle. En effet, nombreux métiers peuvent être envisagés dans le cadre de service à la personne, notamment le jardinage, le ménage et les nettoyages divers des pièces d’une habitation, la garde d’enfant, les services de gardiennage et les services rendus pour personnes âgées. Le fait de déterminer son type de client cible en amont permet de bien définir l’identité et les stratégies futures adoptées par son agence.

Le secteur englobant les services à la personne et le nettoyage industriel ne suit pas des réglementations précises en matière de formation. À cet effet, on est libre de choisir les formations à suivre avant la création de son agence de centre de services. Toutefois, les activités englobées dans ce métier nécessitent des connaissances et des compétences particulières, notamment en gestion d’entreprise. En termes de gestion d’entreprise, on doit alors savoir gérer différents paramètres en même temps comme les produits d’entretien, les plannings, l’analyse de la productivité, la prospection commerciale et le suivi comptable.

De ce fait, même si aucune formation particulière n’est requise, il serait porté à son avantage de se former en gestion d’entreprise, cliquez ici pour en savoir davantage.

À parcourir aussi : Franchises qui marchent : pourquoi opter pour les franchises alimentaires ?

Choisir la forme juridique de son agence

Dans le cadre de la création d’une agence de Centre Services, il est aussi important de définir la forme juridique à adopter. Cette dernière définira l’image de la marque de l’entreprise ou de la société. Avant de choisir entre les différents statuts juridiques existants sur le marché, il est conseillé de s’interroger sur les divers aspects que prendront les activités de l’agence. L’agence s’occupera-t-elle uniquement des services fournis par les femmes de ménage comme le ménage et le repassage ou va-t-elle aussi s’occuper de la garde d’enfant et des aides destinées aux personnes âgées ? L’agence a pour cible les entreprises, les particuliers ou les marchés sensibles ? Combien de personnes prévoit-on pour la faire fonctionner ? Et à combien s’estime le montant des fonds pour son démarrage et son développement ?

En fonction des réponses à l’issue de ces questions, on pourrait alors définir le type de statut juridique adéquat. Pour pouvoir évoluer seul dans ce métier, il conviendrait de choisir le statut d’auto-entreprise ou d’entreprise individuelle. Si l’on dispose d’un capital social suffisant, il est conseillé d’opter pour la création d’une SARL ou d’une SAS. Dans le cas où l’on souhaite investir d’importantes sommes dans son agence avec de nombreuses activités centrées sur le service à la personne, il est nécessaire d’envisager un statut de société et non d’entreprise.

Actuellement, il existe des franchises spécialisées dans les différents types de service à domicile pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans le cadre de la création et du développement de son agence. Bien évidemment, il faudrait prévoir des droits d’entrée et une redevance en contrepartie.

À parcourir aussi : Trouver un avocat spécialisé en droit de la franchise à Paris

Les formalités administratives à prévoir

En fonction de la nature des activités envisagées par l’agence de service à la personne, on peut définir le centre de formalités des entreprises ou CFE dont relèvent ces activités. Le jardinage, les courses et commissions, la livraison des repas à domicile les aides à a mobilité, les services d’entretien et de surveillance sont règlementés par la Chambre de Commerce et de l’Industrie.

Le ménage et repassage, les prestations de bricolage et les soins esthétiques à domiciles relèvent des fonctions de la Chambre de Métiers. La garde d’enfant, le soutien scolaire, l’assistance aux personnes âgées, l’accompagnement des enfants et des personnes dépendantes, la garde des animaux et l’assistance administrative à domicile relèvent quant à eux des fonctions de l’URSSAF.

Plan du site