Du lait de vache allégé découvert par hasard après mutation génétique

Des scientifiques néo-zélandais élèvent une lignée de vaches dont le lait est pauvre en graisse, après la découverte par hasard d’une mutation génétique survenue spontanément chez un animal.

Ce lait, riche par ailleurs en acides gras oméga-3 bénéfiques pour la santé, fournit du beurre aussi facile à étaler que de la margarine, même quand il est frais, a indiqué lundi la société de biotechnologie Vialactia.

En 2001, à la faveur d’une expérience sur un troupeau de vaches laitières, des chercheurs ont découvert que l’une d’elles, baptisée par la suite Marge, portait le gène muté, a expliqué le directeur scientifique Russell Snell.

Vialactia, filiale de Fonterra Cooperative Group, l’un des leaders mondiaux dans le secteur du lait, a acheté la vache moyennant 300 dollars néo-zélandais (162 euros). L’animal a alors rejoint le centre de recherche de l’entreprise.

Bien qu’elle ressemble à n’importe quelle autre vache, des tests ont révélé que son lait contenait environ 1% de graisse, alors que le pourcentage normal est de 3,5% pour le lait entier. Les descendants de cette vache eux aussi produisent du lait allégé, preuve que la transmission génétique est à caractère dominant, a ajouté Snell.

Les scientifiques doivent encore isoler la protéine à l’origine de cette production naturelle. “La nature, de façon récurrente, produit ce genre de choses et nous nous sommes simplement trouvés à la bonne place au bon moment”, a-t-il indiqué.

La firme espère commercialiser en 2011 le premier troupeau de vaches productrice de lait allégé et de beurre à tartiner pour 2011.

Et oui, avant de modifier sois même les gène, l’homme à d’abord sélectionnée les animaux les plus intéressant!