Fêtes de l’huma grand sud

La JC de Montpellier organisait hier pour la fêtes de l’huma un débat entre les jeunes de gauche autours de 3 grands thèmes : l’emploi, l’éducation et l’écologie.

Malheureusement le jeune de souris verte (les verts) n’est pas venus. Il y avais donc un représentant des Jeunes Communistes Révolutionnaire (JCR), un Jeune Communiste (la JC) et moi-même pour les MJS. Mes impressions…

J’ai trouvé que c’était une très bonne idées d’organiser une rencontre entre les jeunes des différentes structures de gauche. On a pu, au fil de la discussion, se rendre compte qu’il n’y a finalement pas tant de différences entre nous, les jeunes.

Évidemment je n’avais pas la même approche que Vincent des JCR. Par exemple je ne suis pas d’accord avec leur discours qui met systématiquement en avant la lutte sociale en oubliant complètement la lutte électorale mais on était cependant parfaitement capable de discuter et d’échanger. Avec Damien de la JC on était très souvent en accord même si quelques différences de fond ou de forme persistait. On a même proposé de s’inviter mutuellement dans les différents AG pour profiter du pluralisme.

Par contre le publique (environ 25-30 personnes) comportait un certains nombre de “vieux militants” post soixante-huitard qui voulait nous le faire savoir.

“Moi j’y était en 68, je sais comment ça c’est passé”. “Depuis 40 ans, le discours est toujours le même. Changez un peu!”. Ou encore mieux : “Moi je pense que le capitalisme va s’entredétruire, non pas parce que ça ne fonctionne pas mais parce que justement ça fonctionne bien.” Comme dirait les Américains : “Bullshit”.

Je suis largement pour garder l’héritage de 68. C’est cette révolte qui a enfin permis de donner du sens au mot liberté. Par contre je ne supporte plus ces vieux militant qui ne laissent aucun espace a la jeunesse en essayant d’imposer leurs vues et leurs échelle de valeur.

Un militant LCR nous a reproché (aux socialistes) d’accepter la société de marché. Mais bon sang, heureusement qu’on l’a accepté cette société : on vis dedans depuis plus d’un siècle. Qui aujourd’hui veut d’une société communiste (économie planifié, pas de liberté d’entreprise, plus de liberté individuelle, etc)?

La véritable question est “comment donner un visage humain a cette société dans laquel on vis?”.

Nous, les jeunes militants, nous essayons de donner notre temps et notre énergie pour améliorer la politique et les politiciens. Le jeu est difficile, beaucoup de temps et d’énergie pour peu de résultats.

Mais je ne supporte plus ces frustré de la politique qui essayent de nous dégouter (le militant LCR a aussi lancé un pique a Damien des JC) des partis réformiste pour se lancer dans de grandes idéologie révolutionnaire. C’est tellement plus facile de critiquer les dérives du pouvoir quand on refuse les responsabilités.

Quelques jeunes aussi (issu d’une organisation d’on je tairais le nom pour ne pas faire de polémique inutile) se sont complait dans la critique stérile des organisations de jeunesse sur la LRU. Il a remis en doute le fait que nous soyons contre! Mais toutes les organisation de jeunesse de gauche se sont opposé a cette lois (JC, JCR, MJS, UNEF, etc.). Certes on a tous nos méthodes de lutte mais ce ne sont pas toujours les plus virulents qui obtiennent les meilleurs résultats. Alors on de leçon a prendre de personne.

En conclusion je remercie fortement Damien et les JC d’avoir organisé ce débat. Si on est pas prêt a faire un partis unique de la LCR au PS, on peut largement échanger entre jeunes. J’espère vraiment que nous, les jeunes militants, ne finiront pas comme une partie de nos ainés!