Histoire de familles : les Sénécal

Publié le : 01 décembre 20202 mins de lecture

En m’amusant a rechercher mon nom sur Google (et alors, si ça m’éclate!) je suis (re)tombé sur mon histoire.

Enfin l’histoire d’Adrien Sénécal, né en 1619 et mort en 1688.

Les Senécal d’Amérique du Nord se partagent entre deux souches : celle de Jean Senécal marié à Catherine Deseine et celle d’Adrien Senécal. Le recensement de 1851 dénombre la présence de 32 Senécal à Sainte-Julie qui descendent tous d’Adrien. Ce dernier, né vers 1619 à Bénouville (Normandie) se marie vers 1648 au même endroit, à Guillemette Rolleville.

Après la mort de celle-ci, Adrien vient en Nouvelle-France avec sa fille Catherine qui épousera Jean Lafond en 1670 et son fils Nicolas qui se mariera à Marie Petit en 1683 à Varennes. Vers 1669, probablement à Trois-Rivières, Adrien convole en seconde noce avec Jeanne Lecomte qui lui donne une fille, Françoise, ainsi que trois fils, Henri qui se mariera à Catherine Poutré, Étienne à Pétronille Millot et Adrien à Louise Bareau, et qui assureront ainsi sa postérité avec leur demi-frère Nicolas. Les quatre fils d’Adrien sont installés principalement à Boucherville et à Varennes où, comme le recensement de 1681 l’indique, l’ancêtre Adrien exerce le métier de tailleur.

Il est inhumé le 19 août 1688 à Boucherville, Montérégie, Québec.

La famille souche Senécal a participé activement à la vie julievilloise car elle a fourni un bedeau et deux marguilliers, six conseillers et un maire, Jacques Senécal (1880-1886, 1888-1889).

À parcourir aussi : Qu'il est bon d'être de la famille Sarkozy!

Plan du site