La fanfaronnade de Lagarde

Selon les chiffres publiés jeudi matin par l’Insee, la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la France s’est établie à 2,1% en 2007, en hausse de 0,2 point sur les précédentes estimations du même organisme, et a enregistré une progression au premier trimestre de cette année, à +0,6% contre 0,3% au dernier trimestre de l’année précédente. Et Christine Lagarde est ravis!!!

“Vous accueillez ce matin un ministre de l’Economie qui se réjouit et qui jubile”, a-t-elle lâché sur Europe 1 juste avant la publication des chiffres de l’Insee.

Au PS on s’étonne que Mme Lagarde puisse “jubiler” d’une croissance revue à 2,1% en 2007, alors qu’elle-même avait promis une croissance de 3 % au mois de juin, ramenée à 2,5% en septembre, puis à 2,25% en octobre et enfin à 2% en décembre.

Ce niveau de croissance atteint en 2007 reste faible, surtout au regard des résultats obtenus par nos principaux partenaires européens (2,6% pour l’ensemble de la zone euro, 2,5% pour l’Allemagne et 3% pour le Royaume-Uni).

Comme l’a fait remarqué M. Sapin : “l’analyse des enquêtes de conjoncture montre une dégradation profonde et durable des indicateurs économiques en France”, par exemple “la production industrielle se tasse” (-0,8% en mars 2008).

L’autosatisfaction dont fait preuve le gouvernement est dès lors totalement déplacée et à tous égards inacceptable, comme en témoigne la mise en garde que s’apprête à faire la Commission européenne à la France (sur le déficit public).