La justice montre ses qualitées

Cinq des six adolescents accusés d’avoir incendié un autobus à Marseille, brûlant grièvement une jeune femme, Mama Galledou, ont été condamnés, vendredi 7 décembre, à des peines allant de trois ans à neuf ans de prison ferme. Le sixième a été acquitté.

Pour souvenir, la jeune femme à été brulée au deuxième et troisième degrés sur 62 % de la surface de son corps.

La peine est lourde, 3 à 9 ans de sa vie c’est énorme, surtout à cette age là. Mais elle n’est pas du tout disproportionné vis à vis de la bêtise totale de l’acte!

La peine la plus lourde a été attribuée au jeune homme qui, le soir du 28 octobre 2006, avait jeté le mouchoir enflammé dans le bus. Deux des accusés qui étaient tous mineurs au moment des faits et ont expliqué leur geste par le désir de faire parler d’eux dans les médias, ont été condamnés à une peine de 7 ans de prison. Des peines de 5 ans dont 2 avec sursis et 1 avec sursis ont été prononcées contre deux autres accusés tandis que le dernier a été acquitté.

Il est bon de voire que le verdict à été accueillis dans le calme, le père de la victime à annoncé : “Nous réaffirmons notre confiance en la justice. Nous acceptons son verdict”. Tandis que l’un des avocats des accusé à eu “le sentiment d’un verdict équilibré”.

Voici à quoi sert la justice : juger et ne pas venger!