La suppression de la carte scolaire représente un grand danger!

Publié le : 01 décembre 20203 mins de lecture

L’une des mesure phare de Sarkozy, la suppression de la carte scolaire, est en voie d’être mise en place. Retours sur une catastrophe républicaine.

Il parrait qu’une grande majorité des français est pour la suppression de la carte scolaire. Soit! Mais attention je ne crois pas que cette grande majorité aient conscience de ce que ça entraine. La proposition de l’abandons de la carte viens de l’idée (juste par ailleurs) qu’il existe de nombreuses contraintes lié à cette carte et nottament si les riches arrivent à se débrouiller pour l’éviter, les moins riches la subissent de pleins fouet et se retrouve souvent enfermé dans des ghétos.

D’ou l’envie pour les riches (ne plus avoir a ruser pour éviter la carte scolaire) et les autres (croire être dans la même situation que les riches) de se passer de cette carte scolaire pour pouvoir « choisir » son école. Mais juste une question : qui est-ce qui choisis?

Est-ce que les familles pourront exiger l’inscription de leurs enfants dans n’importe quel école? A ce moment là il risque d’y avoir beaucoup de demande à Henry 4 ou à Joffre! Est-ce que le niveau resterait le même? Moi je ne crois pas que ce soit la bonne solution, ni même celle envisagé par l’état (Sarkozy).

Ou est-ce qu’on laissera la liberté de choix aux école pour savoir qui elles prenent comme élève? A ce moment là il y aura des école à deux (voire trois) vitesse. Avec les ghétos pour les uns, les lycée prolo pour les autres et les lycée comme Henry 4 ou Joffre qui n’accepterons que les plus riches et 3 ou 4 personnes issue des familles modeste avec des résultats excellent. Ca remet en cause tout le principe de l’école gratuite et identique pour tout le monde. C’est un manière de faire des école privé entièrement financer par l’état.

Ceci dis en passant, une loi sur la décentralisation du 13 août 2004 imposait de manière scandaleuse aux communes rurales de subventionner la scolarisation des enfants inscrits dans une école privée d’une autre commune avec le risque de fermetures de classe. Elle viens d’être annulé car les directeurs de cabinet de l’Education nationale et de l’Intérieur n’avaient pas la compétence de la signer. Mais nul doute qu’elle restera applicable pour le plus grand plaisir de l’enseignement catholique!

Revenons à nos moutons (pas ceux égorgés dans les bainoires évidement) : la suppression de la carte scolaire. Vous allez me dire : c’est bien gentil mais on ne peut pas laisser comme ça! Et vous avez raison. Si les gens sont aussi favorable à la suppression de la carte scolaire c’est parcequ’elle provoque beaucoup d’inégalité.

Mais quand une école ou un lycé va mal, vaut il mieux dire aux gens : « Ceux qui le peuvent allez voire ailleurs » ou « Tenez, voici des moyens supplémentaire »?

À parcourir aussi : M. de Robien contre le "simplisme" des candidats à propos de l'éducation.

À parcourir aussi : Un 1er accord entre Darcos et les lycéens

Plan du site