L’Arcep souhaite imposer une nouvelle baisse de tarifs dans la téléphonie mobile

Enfin, le régulateur français du secteur entend continuer à leur imposer des baisses de tarifs.

En cause, la ” terminaison d’appel mobile “, c’est-à-dire les prix de gros que payent les opérateurs de téléphonie fixe aux opérateurs mobiles pour acheminer un appel passé par un client d’un téléphone fixe vers un mobile. Ce droit de passage par les réseaux mobiles est sept à huit fois plus coûteux que dans le cas d’un appel entre deux réseaux de téléphonie fixe différents.

Il n’y a aujourd’hui plus de raison objective pour que les niveaux de terminaison d’appel mobiles soient déterminés de façon significativement différente de ceux des terminaisons d’appel fixes . Les réseaux sont rentabilisé depuis longtemps maintenant.

Quand on voit les pratiques de ces opérateurs, il faut absolument protéger la concurrence (c’est moi qui est dis ça?) pour le bien des consommateurs (heu la j’abuse non?).

L’Arcep a déjà imposé une division par trois des prix des terminaisons d’appel mobile entre 2002 et 2007. L’autorité doit présenter d’ici à la fin du mois de juillet un nouveau plan triennal (2008 à 2010) de baisse des prix, effectif au 1er janvier 2008.

J’espère que les tarifs seront vraiment plus bas et qu’on assistera bientôt à une explosion des offres illimité totale. Après faudra voir pour les tarifs internationaux qui sont encore plus révoltant (mais la commission européenne commence, a peine, à prendre l’affaire au sérieux)!