Le chaînon manquant entre les baleines et leurs ancêtres à 4 pattes

Depuis Darwin, les scientifiques savent que les baleines sont des mammifères dont les ancêtres marchaient sur la terre. Ces 15 dernières années, des équipes de chercheurs, conduites par Hans Thewissen du NEOUCOM (Northeastern Ohio Universities Colleges of Medicine and Pharmacy) ont identifié des fossiles intermédiaires permettant de documenter le passage évolutionnaire spectaculaire de la baleine depuis la terre jusqu’à la mer. Mais une étape manquait encore: découvrir l’identité des ancêtres terrestres des baleines. Ce cap semble être désormais franchi.

Thewissen et ses collègues ont découvert dans le Cachemire indien le squelette de Indohyus, un ongulé à nombre pair de doigts, vieux d’approximativement 48 millions d’années, et le tiennent pour le plus proche parent fossile connu des baleines. “L’évolution des baleines est l’histoire de l’adaptation d’un mammifère terrestre à des environnements de plus en plus aquatiques”, commente H. Richard Lane, directeur de programme de la division Sciences de la Terre du NSF.

Des centaines d’os de Indohyus ont été découverts dans une couche de schiste. C’est un mammifère de la taille d’un renard ressemblant plus ou moins à un daim miniature. Il présente des similitudes avec les baleines, principalement au niveau du crâne et des oreilles. Les scientifiques ont également tenté d’analyser le mode de vie de l’animal et ont proposé quelques conclusions étonnantes. Les os du squelette de Indohyus possèdent une couche extérieure épaisse, bien plus profonde que chez les autres mammifères de cette taille. Cette caractéristique est souvent observée chez les mammifères aquatiques lents, tels que les hippopotames actuels.

Les habitudes aquatiques de Indohyus sont également confirmées par la composition chimique de ses dents, indiquant des taux en isotope d’oxygène semblables à ceux des animaux aquatiques. Tout ceci implique que l’animal passait beaucoup de son temps dans l’eau.

Auparavant, on supposait que les baleines descendaient d’ancêtres terrestres carnivores, et certains chercheurs avaient suggéré que les baleines étaient devenues aquatiques pour s’alimenter en poissons. Selon Thewissen, “ce n’est certainement pas le cas, car Indohyus est un mangeur de plantes, et est déjà aquatique. Apparemment, le glissement vers des habitudes alimentaires prédatrices (comme c’est le cas pour les baleines modernes) est intervenu plus tard que le passage à un habitat aquatique.”

Le chevrotain moderne offre quelques analogies avec cet Indohyus antique, mais il n’est pas étroitement lié aux baleines ; le chevrotain africain est connu pour sauter dans l’eau et tourner en rond au fond quand il est en danger.

L’étude de l’évolution des baleines est récente mais son développement est rapide. La découverte de la première baleine amphibie, Ambulocetus natans, a été faite par l’équipe de Thewissen en 1994. En 2001, elle a découvert le squelette de Pakicetus attocki, la plus ancienne baleine connue. Pakicetus et Ambulocetus représentent les deux premières étapes de l’évolution des baleines, et Indohyus complète celle-ci en montrant ce à quoi pouvaient ressembler leurs ancêtres.