Le nouveau monde

Récit de mes deux premières journée de travail dans le groupe “the regency hotel”.

Lundi, 7h30. Je me pointe au RDV fixé par la DRH. Je ne sais pas du tout ce que je vais faire. J’ai entendu plusieurs fois “house porter” (portier, porte bagage), je pense maintenant que c’était “house keeper” (“technicien de surface”, en gros, faire le ménage).

J’attends un bon 1/4 d’heure et je me décide de demander à l’accueil si ils peuvent me trouver Fiona (c’est pas ma faute, je l’ai pas inventé : ma patronne s’appelle Fiona). Elle finis par descendre : 20 mn de retard (faudrait que je tente la même chose, je suis sur qu’elle apprécierait). Elle m’amène dans un espèce de cagibi géant (“the office”) ou je rencontre une quinzaines de filles, jeunes ou moins jeunes, jolie ou moins jolie, polonaise ou russe en train de s’activer à préparer leurs affaires.

On me dis “attend là, Labour (aucune idée de la manière d’on s’écrit son nom), va te briffer aujourd’hui”. Il finis par débarquer et parle en russe aux nanas (et oui, lui aussi il est russe) et me dis de le suivre.

Il m’embarque avec lui a la “Landry” (la blanchisserie) ou il prend des draps et des taies d’oreiller, les mets sur un caddie et me dis de le suivre.

Et la toute la journée j’ai du prendre les tas de draps sale et les amenés à la Landry, ramené des draps propres aux “girls”, défaire des lits, etc. Rien de bien difficile, mais tout est si chiants!!!

Toute la journée à attendre l’ascenseur ou Labour (c’est le seul qui a la clef pour faire descendre l’ascenseur au sous-sol). On m’avait expliquer que mes journée dure 4h. A midi je m’attendais à partir et puis non, “lunch” d’une demis heure et c’est repartis pour 4 autres heures.

Tiens quelques chose de marrant : on fait une pose d’un quart d’heure à 10h15. Il y a à disposition café et thé bien sure mais aussi toast, oeuf, bacon, etc. Sachant qu’il y a le lunch à midi je trouve ça surprenant (mais pas désagréable).

La journée m’a semblé interminable. C’est pas si dure mais c’est vraiment très chiant. Bon, au moins mon Anglais n’est pas trop un handicap ici. C’est surtout mon manque de russe qui pose problème!

16 h30, fin de la journée. Enfin, finalement tout ces aller-retours mon tué. Mais bon, j’ai connu pire comme job.

Mardi, 8h. Je sais qu’aujourd’hui je bosse dans la “public arrea”. Chouette, je serais au contact du public! Aujourd’hui je serais avec Nouille (je sais c’est sûrement pas ça son prénom mais faut bien des moyens mémo-technique). Un chinois très sympa. La manager m’a dis hier “attention, demain tu devra nettoyer des toilettes”. Pas de problème, je suis pas du genre à faire des problèmes pour nettoyer des toilettes. Elle à juste oublier de me dire que je ne ferais

que

nettoyer les toilettes. Je veut bien en nettoyer un ou deux mais 5 toilettes de 25 chiottes chacun…

Enfin, je m’exécute avec nouille (aujourd’hui on est deux, on finis dans les temps, mais il ma expliqué plusieurs fois que tout seul j’allais en bavé. Et je le crois!).

Je me demande si ce genre de job me convient. Je ne suis pas trop difficile mais c’est quand même dommage de pas chercher à travailler dans ma branche : le service. Bien sur j’ai quand même besoins d’un job pour bouffer. Je vais quand même essayer d’en chercher un autre. J’hésite un peu entre planté celui là pour en chercher un autre à fond ou garder celui là pendant que je cherche (c’est un mis temps alors ça me laisse du temps).

De toute façon demain je bosse pas alors j’aurais le temps d’y réfléchir. Et cette après-midi je retourne en ville, j’en profiterais pour me chercher un taf.

Décidément, je ne crois pas être un bon homme de ménage. Je crois que je vais continuer la biologie!

Au fait j’ai eu avec mon contrats les règles de l’établissement : je ne peut pas venir bourré ou drogué, dormir pendant mes heures de boulots et plus surprenant : je ne peut pas voler du matériel à l’hôtel. Je sais aussi quoi faire en cas d’un hold up ou d’une alerte à la bombe. 70 pages fort passionnantes!