Le SMIC à 1500€ brut?

Lorsque le projet socialiste à annoncé le SMIC à 1500€ brut l’année dernière on à été sous le feu des critiques. Le gouvernement de Villepin c’est empréssé de faire une augmentation de 3,05% au 1er juillet pour couper l’herbe sous les pieds des socialistes. Mais puisqu’on vous dis qu’avec la droite se serait pareil! Et la “gauche de la gauche” s’est empréssé de repeter cette “vériter” sur les sociaux traitres.

Mais voilà, aujourd’hui le gouvernement Sarkozy (heu doit-on dire le gouvernement Fillion?) viens d’annoncer la prochaine hausse du SMIC : 2%. Il n’y as donc aucun “coup de pouce”.

A ce rythme là, le SMIC à 1500€ brut est maintenue, mais pour 2016. Malheuresement comme il est indexé sur le coup de la vie, il ne vaudra pas plus qu’aujourd’hui.

Sarkozy à annoncer : “”Le coup de pouce, je le donnerai à tous les salaires, pas au Smic, qui concerne 17% des salariés.” Ok, je suis entièrement d’accord : il ne faut pas tasser les grilles salarial. Mais comment? En libéralisant les heures suplémentaire? On sais ce que ça donnera, on en repparlera bientôt.

Comment compte il donner sons coup de pouce alors? D’autres propositions?

Ah oui, il y a l’abaissement du bouclier fiscale à 50%. Ca ça va faire augmenter les salaires non? Sinon il y a la déduction des intérêt du crédit immobiler (10 000€ d’économie sur un achat de 1 000 000€ ça encourage à l’achat) qui va permetre l’augmentation des salaires. Ou alors peut être la TVA à 25% qui va permetre cette fameuse augmentation du pouvoir d’achat.

Non en réalité, la France qui se léve tot (comme celle qui se couche tard et qui à voté pour Sarkozy) va se réveiller cocu après ces éléctions législative. Aucune augmentation du pouvoir d’achat n’est à prévoire, sauf peut être pour les plus riches. Et encore, il va vous falloire être très riche.

Mais le plus grave c’est que comme le SMIC est indexé sur les mêmes barèmes que les minima sociaux la seul solutions pour encourager les gens à reprendre un travails après le chômage ou le RMI c’est d’abaisser (ou de supprimer) leurs moyens de survis.