Les 10 mots de la gauche du 21ème siècle

Voici la liste des 10 mots qui me paraissent être les plus importants à utilisé dans ce début de 21ème siècle pour la gauche.

L’utilisation des mots n’est jamais anodine et elle entraîne dans l’inconscient collectif une acceptation des valeurs associé.La droite à réussis à imposé “ses mots” : “immigration”, “assistanat”, “Égalité des chances” (pourquoi des chances seulement, pourquoi pas celle des droits et des devoirs?), etc.A nous d’utiliser et de faire utiliser les nôtres.

 

Aujourd’hui : Autonomies.

Les jeunes socialistes se sont très longtemps battus pour

l’allocation d’autonomie.

Cette allocation

devait

devra permettre de donner un revenu décent à tous les jeunes qui étudient.

L’autonomie est quelques chose de fondamentale pour chaque être humain, elle permet de choisir librement l’orientation de sa vie.

La gauche doit absolument tenter de donner (ou redonner) une autonomie financière à tout le monde. Par exemple on doit se battre pour garantir un salaire minimum décent pour tous. L’État doit aussi assurer une autonomie financière à tous les individus qui vivent une période difficile au cour de laquel ils se créent une situation (par exemple les étudiants ou les chômeur à la recherche d’un emplois).

Toutes les personnes qui ne peuvent pas travailler à cause d’un handicap ou d’une situation particulière doivent aussi accéder à une autonomie financière totale. Par exemple, les aides aux personnes handicapé doivent être absolument revus pour leurs garantir une situation stable et la retraite par répartition doit être garantie.

Mais l’autonomie est aussi intellectuelle. L’école ne doit pas devenir un endroit ou on apprend un “socle commun de connaissance” (lire, écrire, compter et parler un peu Anglais) mais une véritable école des citoyens et des individus. La scolarité doit être garantie jusqu’à 16 ans et la capacité de suivre des étude (courte ou longue) doit être la même pour tous et pour toutes les filières.

Seul l’école peut garantir une vrais autonomies (et donc égalité) entre les citoyens.

L’État doit s’engager pleinement dans la création d’un service civique obligatoire (l’une des mesures de Ségolène que Sarkozy avait reprise). Elle seul permettra de sortir tout les jeunes de leurs situation et de les placer en autonomies pendant quelques mois!

L’autonomie ne veut pas dire le replis sur sois! C’est seulement une liberté supplémentaire pour que chacun soit assurer d’avoir sa place dans la société.