L’extrème droite est extrèmement rétro (non sans blague!?)

Le Pen veut rendre l’avortement inconstitutionnel.

Il à annoncé que se serait l’objet de son “dernier référendum” du quinquennat s’il était élu. Il y à 32 ans, la loi Veil autorisait l’interruption volontaire de grossesse (IVG) et à mis fin aux pratique d’avortement sauvage à haut risque pour la santé de la femmes et du foetus s’il survivait.

Dimanche 21, plusieurs milliers de personnes (3 à 15 000 personnes selon les sources) ont manifesté pour demander l’abrogation de la loi Veil, ainsi que la révision de certaines lois de bioéthique, comme celle qui autorise la recherche sur les embryons surnuméraires.

Le FN et certaines associations catholique (les Associations familiales catholiques (AFC) ont pour la première fois cette année apporté leur soutien à cette marche en raison de l’enjeu électoral) remettent en cause les droits de la femmes durement acquis. Il faut se souvenir de la france des année 60 ou des avortements clandestins, généralement réalisés dans des conditions sanitaires médiocres était la cause de complications graves et même d’une forte mortalité féminine.

Même si évidement il vaut mieux faire un travail de prévention en amont pour promouvoir la contraception (excusez moi, l’Église catholique officiel rejette le préservatif non?), la priorité doit rester le bien être de le femme qui sera le socle de la famille plutôt que celui d’un amas de cellule de 10 semaines.

Ne trouvez vous pas surprenant que le FN soit contre l’avortement pour le droit à la vie et en même temps favorable au rétablissement de la peine de mort?