M. de Robien contre le “simplisme” des candidats à propos de l’éducation.

Notre chère ministre de l’éducation national, De Robien, à demander aux candidats à l’élection présidentielle de ne pas être trop “simpliste”…

Et oui, celui là même qui nous rabâche depuis des mois qu’il faut utiliser la méthode syllabique et que

la méthode global c’est mal

demande aujourd’hui aux autres politique de ne pas être simpliste…

Laissez moi rire, cette homme qui tente depuis plusieurs mois de se créer une visibilité national en essayant de donner l’impression que “lui au moins il s’occupe vraiment des problèmes des gens”.

Rappelons pour faire simple que ce “ministre” avait proposé à l’UNEF pendant les grèves contre le CPE un report des élections du CROUS en échange d’un arrêt des blocages des facs… Les élections ont été annulé par le tribunal administratif.

J’attends les prises de position moins “simple” de Gilles qui permettrons de sauver l’école, de permettre à l’égalité des chances pour tous, de supprimer (ou au moins diminuer) les disparités de niveau entre les établissement, etc.

Il annonce avoir déjà tout fait, alors circulez y a rien à voir.