Napoléon Bonaparte: un grand homme

Beaucoup d’hommes se sont démarqués dans l’histoire. Que ce  soit en Autriche, en Egypte, en Angleterre, en Russie ou en France, l’histoire a fait apparaître, briller et dépérir (ou mourir, selon le cas) plus d’un héros homme ou femme. Pour la France, et la Corse en particulier, ont vu naître Napoléon Bonaparte, le Ier empereur français. Aimé et décrié, selon le camp et selon la période, c’est un homme risée par sa taille, qui en fait, est un faux semblant.

Quelques mots sur Napoléon Bonaparte 

L’apogée de Napoléon Bonaparte est historiquement un sujet de débat. Mais Napoléon était il vraiment un petit homme? Non, il ne l’était pas. Napoléon Ier, général et empereur des Français né en 1769 et mort en 1821 (à la date célèbre du 5 mai), n’était pas un bouchon ou un petit homme. La croyance commune selon laquelle il avait une taille inférieure à la moyenne est une erreur historique..

Le médecin personnel de l’empire, lorsqu’il a pratiqué l’autopsie de son cadavre, a relevé une taille de 5 pieds et 2 pouces, soit exactement un mètre et soixante-neuf centimètres.

Une taille normale, donc, si l’on prend en compte qu’au début du XIXe siècle, la taille moyenne d’un Français était d’un mètre soixante-quatre centimètres. Napoléon pouvait donc presque “dominer” ses concitoyens. Et pas seulement cela. Par exemple, son redoutable adversaire, le duc de Wellington (1769 – 1852), qui l’a battu à la bataille de Waterloo, ne mesurait que six pouces de plus que lui.

L’apogée de Napoléon et des militaires

C’est Napoléon lui-même, après avoir pris le pouvoir en France, qui a établi la hauteur minimale pour entrer dans l’armée. Par exemple, pour entrer dans la Garde impériale, les grenadiers, les corps spéciaux et d’élite, les candidats devaient mesurer au moins un mètre soixante-dix-huit centimètres. Les chasseurs à cheval, la garde personnelle de l’empereur, devaient mesurer au moins deux mètres.

Les militaires sont donc plus grands que lui et accentuent, à tort, l’impression que Napoléon Bonaparte manque de stature.

Napoléon Bonaparte, la cible de la propagande étrangère

Même la propagande étrangère a tenté de rabaisser l’image de Napoléon Bonaparte en faisant passer une publicité négative de sa stature. Un caricaturiste britannique, James Gillray, est l’auteur de l’un des plus célèbres dessins animés sur l’empereur des Français. Le chef y est représenté comme un petit général, tenu dans la paume de la main du souverain anglais, le roi George III (1738-1820). Dans cette caricature, le roi d’Angleterre observe l’homme (en référence aux Lilliputiens et aux Voyages de Gulliver) avec des traits de caractère hideux.

Une autre propagande contre la nature et la stature de Napoléon concerne un dicton populaire qui lui affuble de désir agressif de l’emporter sur les autres. Comme, dit-on, l’empereur général l’a fait avec d’autres nations européennes. Il s’agit toutefois d’une rumeur non étayée par des preuves scientifiques ou historiques.

Le fait que Napoléon Bonaparte soit qualifié de faible, même si le contraire est prouvé par des preuves historiques, semble être resté comme une croyance universelle, peut-être même pour attribuer un défaut à un homme aux trop nombreuses qualités.