Nicolas Sarkozy flirt encore avec l’extrème droite

Avec son projet de ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, Sarkozy flirt une fois de plus avec les thèse de Le Pen.

Nicolas Sarkozy vient de faire un pas de plus à droite. Une grande enjambée, devrait-on même dire. Il propose de créer un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, chargé de “faire de l’immigrant un Français” et de transmettre “l’identité nationale”, selon les propos du député UMP Thierry Mariani.

Pour François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste, Nicolas Sarkozy s’abîme “dans un flirt poussé avec les thèses du Front national”. Et la candidate communiste Marie-George Buffet a estimé pour sa part que Nicolas Sarkozy donnait des gages aux thèses “xénophobes et racistes”. Même Nicolas Dupont-Aignan, candidat “gaulliste et républicain”, a affirmé sur LCI que le candidat de l’UMP prenait les Français “pour des imbéciles”. “C’est quand même surréaliste que le ministre de l’Intérieur qui a été cinq ans au pouvoir (…) propose maintenant un ministère”.

Seul Jean-Marie Le Pen s’est contenté de déclarer que Nicolas Sarkozy menait une “petite opération de racolage” sur ses terres. Lui aurait préféré un “ministère de la préférence nationale”, mais la nuance est ténue.

Les familles de réfugiés en France qui souhaitent retrouver leurs proches devront parler français avant de bénéficier du “regroupement familial”. Tout au moins avoir quelques notions de la langue. Une femme irakienne, somalienne ou afghane et ses enfants qui souhaiteront juste rejoindre leur époux et père réfugié politique en France, devront apprendre le français avant de le faire. Imaginez leur désarroi face aux employés du consulat qui leur expliqueront qu’ils doivent prendre des cours de français avant d’obtenir un visa. Et puis, cela doit être facile de trouver des cours de français en ce moment à Bagdad ou Mogadiscio… “Oui, oui, c’est le bâtiment blanc là, oui, celui qui vient d’exploser dans un attentat. Dommage pour les cours. Mais sur Internet, vous pouvez trouver des cours en ligne. Ah ? vous n’avez pas l’électricité ?”.

Bravo M. Sarkozy, le ministère de l’identité nationale va certainement régler le problème de l’intégration. Par le vide. Le FN vient de se trouver un allié de poids. Plus besoin de faire campagne, l’UMP est là.