Quand le yin et le yang sont en déséquilibre

Le concept du Yin et du Yang est à la base même de la façon dont la société chinoise traditionnelle comprenait toute chose, du mieux-être individuel à une société harmonieuse. Il est au cœur du taoïsme et d’un concept fondamental de la philosophie et de la culture traditionnelle chinoises. 

Le concept du Yin et du Yang précède la science occidentale de plusieurs siècles et représente une compréhension profonde de la nature du corps, de la matière et de l’énergie. Cette dualité essentielle a été révélée par les découvertes scientifiques ultérieures de la science occidentale, bien que la terminologie soit différente.

le Yin et le Yang: c’est quoi exactement?

On en trouve partout, à la matière des zéros et des uns de la programmation informatique. On peut le voir dans l’équilibre entre la matière et l’énergie et les processus métaboliques de notre corps, c’est-à-dire l’activation et le métabolisme actif, ou le repos et la récupération pendant les périodes de maintien de l”homéostasie Mais il y a une différence fondamentale dans la façon dont de nombreux Occidentaux comprennent cette dualité essentielle et comment elle est comprise dans la culture traditionnelle chinoise. Même si les physiciens comprennent bien que la dualité de la matière, qu’on observe entre autres avec les charges positives et négatives des particules atomiques, est essentielle à la création, la plupart des gens pensent que les opposés sont en opposition et en conflit en raison de leur nature même. Dans la culture chinoise, ces opposés sont complémentaires et interdépendants.

Le Yin et le Yang sont un système dynamique et holistique qui fournit stabilité, équilibre et ordre pour atteindre le bonheur, la santé et le bien-être. Cela s’étend des atomes de notre corps jusqu’à notre société. Il doit y avoir un équilibre dans toutes nos actions et pensées, tant au sein des organisations que pour nous-mêmes, personnellement, dans notre façon de vivre. Le Yin et le Yang, c’est comprendre et reconnaître les capacités de nos ressources et quelle est la meilleure façon de les utiliser et de les gérer.

Les manifestations du Yin et du Yang

Le monde est riche et coloré, et toute chose ou phénomène peut être divisé en deux natures opposées. Aucune des deux n’est capable d’exister sans l’autre. Les manifestations physiques du Yin et du Yang comprennent les charges positive et négative, le masculin et le féminin, la lumière et l’ombre, le feu et l’eau, le repos et le travail, le patron et l’exécutant, monter et descendre, et on pourrait ajouter une infinité d’autres exemples.

Pour l’illustrer simplement, si vous avez un déséquilibre dans votre corps entre le Yin et le Yang, il est probable que vous ne vous sentirez pas bien. Le Classique interne de l’empereur Jaune fait remarquer que « le Yang en excès produit de la chaleur, et le Yin en excès produit du froid. »

Si vous êtes malade et avez une forte fièvre, c’est une indication que vous avez trop de matières Yang dans votre corps et que votre quantité de matières Yin est trop basse. Si vous allez voir un médecin chinois, il pourra utiliser des herbes de nature rafraîchissante pour éteindre le feu dans votre corps, pour abaisser votre Yang à un niveau normal. Naturellement, quand le Yin et le Yang retrouveront leur équilibre, votre fièvre aura disparu.

Question : Que se passe-t-il donc lorsqu’une personne est malade ?

 Selon la croyance chinoise, le flux harmonieux de l’énergie vitale Qi est perturbé lorsqu’une personne est malade. Il y a soit une abondance, soit une faiblesse de l’énergie vitale dans les systèmes d’organes et les méridiens. Une faiblesse du qi entraîne un dysfonctionnement des organes correspondants ou des symptômes généraux tels que la fatigue, la déprime, la pâleur ou l’hypotension.

L’abondance de l’énergie vitale, en revanche, entraîne une réaction exubérante des systèmes d’organes correspondants. Un des principaux symptômes des troubles de remplissage est la chaleur. Elle peut se limiter à une seule articulation, par exemple, ou affecter l’ensemble du corps sous forme de fièvre. Des douleurs aiguës, semblables à des crampes et des coups de couteau peuvent également en résulter, et les personnes concernées sont souvent agitées et nerveuses à l’intérieur.

L’insuffisance de yin et de yang peuvent se combiner ou créer conjointement des excès de yin ou de yang aggravant  le déséquilibre.

Une insuffisance de yang pourra entraîner un excès de yin avec œdèmes, mucosités,  obésité. Le feu n’est plus capable de faire circuler les liquides physiologiques qui s’accumulent. Un excès de yang se traduit par la fièvre, la soif, l’agitation, la constipation et peut brûler très rapidement les liquides du corps. 

Ces déséquilibres de yin ou de yang proviennent d’une mauvaise hygiène de vie, d’une alimentation erronée, d’excès de travail,  de stress, d’émotions mal gérées.   Cela peut être aussi d’origine climatique avec les attaques de froid  (rhumes à répétition)  ou de chaleur (grippe).

Question : Comment le médecin chinois établit-il son diagnostic ?

 Le chemin vers un diagnostic est différent dans la médecine traditionnelle chinoise et dans la médecine occidentale. Le médecin chinois utilise principalement ses sens – c’est-à-dire la vue et la vision, l’ouïe et l’odorat, l’interrogation et le toucher – pour déterminer ce qu’on appelle un schéma de disharmonie en fonction des symptômes, de l’apparence extérieure du patient et de l’examen physique.

Question : Et qu’est-ce qu’un modèle de désaccord ?

On peut grossièrement imaginer un modèle de désaccord comme ce que l’on appelle en Occident un syndrome, c’est-à-dire la somme de différents symptômes. Cependant, un syndrome au sens chinois signifie aussi sa cause et son interprétation selon les idées du système médical traditionnel.

Le schéma de discordance décrit un déséquilibre dans le corps du patient et englobe toute sa silhouette. Ainsi, le médecin chinois n’arrive pas à une maladie spécifique et isolée ou à des causes organiques précises. Il faut imaginer un diagnostic chinois comme une description presque poétique de l’ensemble du patient. Néanmoins, pour le médecin, cela se traduit par un type de traitement défini et un objectif de traitement clair.