Que couvre une assurance dommages ouvrage ?

Publié le : 01 décembre 20203 mins de lecture

Une assurance dommages ouvrage couvre tous les risques de malfaçons d’un gros œuvre. Cette garantie prend effet au terme de la première année suivant la réception des travaux. Elle expire l’année suivante en même temps que la couverture décennale souscrite par la société. La couverture obligatoire s’applique aux maîtres d’ouvrage. Elle touche notamment les particuliers qui construisent leur maison ou réalisent une rénovation importante telle qu’un ravalement de façade, une extension ou encore une surélévation.

Les risques couverts par l’assurance dommages ouvrage

L’assurance dommages ouvrage couvre les travaux de construction, elle concerne les vices ainsi que les malfaçons menaçant la solidité de la construction. Cette garantie couvre les dégâts occasionnés par un vice du sol ainsi que des désordres qui permettent de remettre en cause la destination première de l’ouvrage.

L’assurance couvre aussi les dommages tels que les fissures importantes des murs, l’effondrement de toiture, affaissement de plancher, infiltrations d’eau lors d’une fissure de la façade ou de la toiture. Ces assurances remboursent également des défauts d’isolation thermique des murs. Pour souscrire ce type d’assurance, contactez l’agence d’assurance MaxiAssur.

Qui doit souscrire à une assurance dommages ouvrage ?

L’assurance dommages ouvrage doit être souscrite par la personne à l’origine des travaux immobiliers. Cette garantie doit être souscrite avant le début des travaux par le maître d’ouvrage. Il peut s’agir du propriétaire de la construction, du promoteur, mandataire, entreprise, particuliers ou le syndicat de copropriété. L’avantage avec cette police d’assurance est que l’assuré sera indemnisé rapidement. Le montant des fonds permettant d’aider la réparation sera débloqué avant de connaître les causes ainsi que les responsables du dégât.

L’assurance dommages ouvrage permet à l’assuré d’être couvert sans avoir à attendre les décisions de justice. C’est le rôle de l’assureur de se retourner contre les professionnels responsables des malfaçons. Notons que l’assurance dommages ouvrage ne couvre pas les dégâts causés par l’assuré, le surnaturel, les incendies, catastrophes naturelles, les dégâts constatés sur les portes et fenêtres. Pour une meilleure couverture, il est préférable de souscrire en même temps un contrat d’assurance habitation.

Plan du site