Quel culot!

Conférence de presse montée en urgence aujourd’hui à l’UMP. Non pas pour expliquer le couac gouvernemental sur la carte famille nombreuse ou la politique économique catastrophique mais pour s’indigner de la condamnation de Ségolène pour «licenciement abusif». Voici le «carton rouge» de l’UMP à Ségolène Royal.

Avec tout les psychodrames qui se passent en ce moment au sein du gouvernement et de la majorité (OGM, carte famille nombreuse, RSA, …), pour le plus grand bonheur de la France en général, l’UMP se paye le luxe d’organiser une conférence de presse sur la condamnation de Ségolène Royal par la cour d’appel de Rennes pour des licenciements abusifs de deux ex-attachées parlementaires, en 1997…

Je ne vais surement pas défendre Ségolène Royal sur ce sujet. Je ne sais rien de ce qui s’est passé et la justice a tranché! Mais je trouve risible que l’UMP et Patrick Devedjian (souvenez vous) attaque Ségolène Royal de la sorte, en donnant si peu l’impression de faire diversion.

“Elle donne des leçons de moral toute la journée et ne pratique pas le minimum de justice sociale” est la phrase courageuse de celui qui a traité une candidate aux législatives de “Salope”!

Un journaliste de libération (ils sont peut être enfin sortis de leurs état léthargique vis à vis du pouvoir ?) a osé demandé «Pourquoi faire une conférence de presse sur la condamnation de Ségolène Royal et non pas sur la polémique sur la carte famille nombreuse ? Ne faites-vous pas diversion en pleine polémique ?»

Mais pas du tout, il a aussi affirmé que «ce qui est digne, c’est de dénoncer les hypocrisies, les tartuffes». Et ça en hypocrisie et en tartuffes, Devidjian il connait!