Quel gauche pour le PS?

J’entends en ce moment des camarades qui disent : “le PS n’est pas assez à gauche” et d’autre : “On doit recentrer le PS”. Alors à combien de gauche doit on mettre le PS?

Evidement que cette question ne veut rien dire. S’il est évident qu’il faut moderniser le PS (tout le monde semblent au moins d’accord sur cette évidence) on ne sait toujours pas qu’est-ce que ça veut dire “moderniser”.

Pour Fabius il faut une “gauche décomplexée” et non pas un “PS droitisé”. Je suis bien entendu d’accord avec tout ça! Mais qu’est-ce que ça veut dire “gauche décomplexée”? Si c’est aller faire les yeux doux au PCF (1,94%) ou jurer par tout les diables qu’il faut augmenter le SMIC de 100€ tout de suite, NON MERCI! Si c’est assumer une politique moderne en matière d’immigration (clairement annoncer des régularisation, la France va avoir besoins de nombreux travailleurs dans les années prochaines) alors OUI!

Le PS est un parti de gouvernement et ne doit donc pas rentrer dans le jeu de la contestations absolu. Nos propositions doivent être AMBITIEUSE et REALISTE!

Pour DSK “cette défaite a des racines profondes, c’est que nous nous sommes éloignés du réel”. Il y a bien entendu du vrais la dedans. Les Français ne ce sont pas reconnu dans le programme socialiste car il ne touchait surtout les cas particuliers (chômeurs, handicapé, RMIstes, …) sans vraiment se soucier des gens “classique” (actif, salarié, petit salaire).

Cependant si se rapprocher du concret implique oublier nos ambitions d’amélioration des conditions humaines (et aussi celles de cas particuliers : chômeurs, RMIstes, handicapé, etc) pour filler vers un centrisme fadasse : NON MERCI!

Ségolène n’a pas encore donné sa véritable vision de la modernisation de la gauche. Cependant elle à réussis au cours de sa campagne à s’approprier quelques thèmes qui sont généralement ancré à droite. Par exemple sur l’insécurité : la gauche doit sortir de ce carcan angélique. La répression est quelques chose de nécessaire! Mais la droite mise toujours tout la dessus et rien sur la prévention. La position de Ségolène à ce sujet était une position MODERNE ET DE GAUCHE. Mais elle doit pour me convaincre réussir à trouver une idéologie économique plus précise.

De toute façon ne nous trompons pas de combat. L’avenir du PS se décidera bien assez tôt. Nous devons commencer par empêcher Sarko d’avoir les pleins pouvoir à l’assemblé (il dispose déjà de l’exécutif, du sénat, du judiciaire, des média, du monde financier, etc.) pour éviter la destruction complète du système français. Pour cela,

il faut faire gagner le plus de député socialiste possible!

Ensuite, pour l’avenir, il faudra réformer le calendrier socialiste pour la présidentielle. Le projet présidentiel ne devra pas être défini avant la désignation du candidat pour qu’il y ait une cohérence, et le processus de désignation du candidat ne doit pas être si près du combat principal, pour éviter les séquelles. Mais la dessus, tout le monde est d’accord!