Razzye Hammadi : “une refondation de la gauche est nécessaire”

Le président des MJS Razzye Hammadi a estimé dimanche qu'”une refondation de la gauche est nécessaire” et que la “rénovation doit se faire avec le Parti socialiste et le Parti communiste, et pas le PC contre le PS, et le PS contre le PC”.

“Il y une refondation de la gauche qui est nécessaire”, a jugé le président du MJS, invité de “Dimanche +” sur Canal+, qui n’a pas exclu qu’un nouveau parti se forme à gauche.

“Beaucoup de gens sont d’accord là-dessus: Henri Emmanuelli, Benoît Hamon, Dominique Strauss-Kahn qui lui n’est pas pour une alliance avec le centre, ou encore François Hollande qui a appelé à une refondation de la gauche”, a expliqué Razzye Hammadi.

Interrogé sur le gouvernement d’ouverture de Nicolas Sarkozy, il a souligné que “le coup de ‘com’ est bon, sauf que ce n’est pas tout à fait de l’ouverture”. “Si ça avait été de l’ouverture, M. Sarkozy aurait commencé à ouvrir son gouvernement aux villepinistes. Il n’y en a aucun”.

“Ce n’est pas de l’ouverture, c’est du débauchage”, a expliqué Razzye Hammadi, reprochant aux socialistes de “se renier”. “J’entends ce que dit le Premier ministre François Fillon, il a dit que les ministres devraient scrupuleusement suivre la feuille de route de Nicolas Sarkozy. Donc on va voir si Kouchner, Besson sont d’accord avec le service minimum”.

“Je ne veux pas employer des termes tels que ‘traître'”, a nuancé le président des Jeunes socialistes. “Pour nous, Bernard Kouchner, ce n’est pas le futur”.

Razzye Hammadi a reconnu que le Parti socialiste avait “une part de responsabilité. Quand Kouchner dit qu’il est pour le Contrat première embauche, la guerre en Irak, qu’est-ce que l’on dit? Parfois, il y a des signes annonciateurs”.