Un peu d’anthropologie religieuse

Imaginez vous un anthropologue qui étudie un peuple au Cameroun. Il y découvre que ces gens croient que les sorciers possèdent un organe interne supplémentaire qui a l’aspect d’un animal, et qui s’envole la nuit pour aller dévaster les récoltes des autres gens ou leurs empoisonner le sang. Ridicule non?

Pourtant, si vous êtes un chrétiens du courant dominant, vous croyez probablement a une certaine combinaison des idées suivante :

  • Du temps de nos ancêtres, un homme est né d’une vierge sans l’intervention d’un père biologique.
  • Le même homme sans père a appelé un amis mort depuis suffisamment longtemps pour sentir mauvais et il a ressuscité immédiatement.
  • Cet homme sans père est lui-même revenus a la vie après être mort et enterré depuis 3 jours.
  • 40 jours plus tard, l’homme sans père est monté au sommet d’une falaise ou il a disparus avec son corps dans le ciel (sic).
  • Si vous faite quelques chose de mal ou de bien, l’homme sans père, son père et le saint esprit qui ne forme qu’une seule personne, le voit, le retiens et en prend compte pour vous récompenser ou vous punir après votre mort.
  • La mère (vierge) n’est jamais morte mais elle est juste monté au ciel avec son corps, par “assomption”.
  • Le pain, le vin (mais pas le boursin) s’il sont bénis par un prêtre (qui possède nécessairement des testicules) “deviennent” le corps et le sang de l’homme sans père.

Alors finalement, c’est pas plus simple l’histoire du sorcier?

Article très largement inspiré du livre “Pour en finir avec Dieu” de Richard Dawkins.