Victoire surprise de la gauche à la communauté urbaine de Marseille

Eugène Caselli, premier secrétaire de la fédération PS des Bouches-du-Rhône, a été élu jeudi à la surprise générale président de la communauté urbaine de Marseille qui regroupe 18 communes, au grand dam de l’UMP!

Après un vote a bulletin secret, Jean-Claude Gaudin a réussi à crié au “déni de démocratie”.

Au premier tour du scrutin à bulletins secrets, le candidat de la gauche a obtenu 79 voix contre 77 à Renaud Muselier, ancien premier adjoint UMP de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille, qui était pourtant favori. Un vote blanc a été comptabilisé.

Si la logique des rapports de force issus des municipales de mars avait été respectée, M. Muselier aurait dû prendre la tête de Marseille Provence Métropole (MPM). Créée en 2000, MPM rassemble 18 communes et compte 157 conseillers communautaires.

M. Caselli, 61 ans – acclamé par son camp tandis que sur les bancs de la droite les visages affichaient le dépit – a dédié sa victoire à Jean-Noël Guérini, président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône et candidat malheureux à la mairie de Marseille.

“La candidature d’Eugène Caselli a rassemblé des femmes et des hommes qui ont transcendé des clivages politiques. Pour moi, c’est une heureuse surprise”, a déclaré M. Guérini.

“La gestion par un homme de gauche de la communauté urbaine permettra, sans nul doute, de mieux travailler ensemble au développement nécessaire et équilibré de Marseille, du département (des Bouches-du-Rhône) et de la région”, a déclaré ensuite Michel Vauzelle, président socialiste de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Passé un moment de stupeur, la droite a vivement réagi. M. Muselier qui avait décidé de sacrifier d’autres fonctions ou ambitions (premier adjoint, portefeuille ministériel) pour se consacrer à MPM, a crié à la “trahison” et au “déni de démocratie”. Il connait pas la magie de la démocratie?

Peut être un peu de changement en perspective a Marseille?