Aménagement de combles perdus : quelles sont les possibilités ?

combles perdus

Publié le : 24 mai 20237 mins de lecture

Pour utiliser l’espace qui se trouve en-dessous de votre toiture, vous n’avez d’autres choix que d’aménager vos combles. Cette solution est idéale pour gagner quelques mètres carrés de surface habitable. Sachez qu’il existe plusieurs possibilités pour transformer des combles perdus en espaces indépendants et fonctionnels.

La modification de la charpente

Vous disposez d’une charpente industrielle en forme de W ? Vous avez le sentiment que la pente de votre charpente est trop faible ? Sachez que, dans un cas comme dans l’autre, vous avez la possibilité de modifier la charpente afin d’aménager vos combles perdus. Cette opération vous permet d’avoir plus d’espace dans votre maison.

Pour cela, vous devez faire appel à un professionnel doté du savoir-faire nécessaire pour réaliser toutes les étapes de votre projet de rénovation intérieure. Les calculs de résistance revêtent une importance capitale. En supprimant une poutre, les charges qui pèsent sur chaque élément peuvent varier de manière significative. Ainsi, le recours à un spécialiste vous garantit le bon déroulement des travaux. Vous ne risquerez donc pas d’assister à l’effondrement de la structure.

La charpente en W se distingue par ses éléments qui forment une structure sous forme de W. L’inconvénient de cette configuration est l’encombrement de l’espace. Si vous souhaitez retirer les pièces en acier ou en bois sous forme de W, vous devez réfléchir à l’ossature dans sa totalité.

Au début, les charpentiers créent un accès assez spacieux pour pouvoir pénétrer facilement à l’intérieur des combles et commencer les travaux. Avant le dépôt de chacune des fermes, la charpente doit être renforcée à l’aide de poutres métalliques IPN conçues pour supporter les solives. Pour que les forces supplémentaires, issues de l’élimination des fermes en W soient bien réparties, on doit ajouter des poinçons et des jambes de force et les placer entre le toit et le sol. De manière générale, il y a plus de forces que de fermes, mais les premières sont placées plus à l’extrémité du toit, ce qui permet de dégager l’espace.

Au sommet de la charpente, les constructeurs installent des arbalétriers en vue de consolider la structure globale et de répartir les charges sur la partie inférieure de la toiture. Cette opération vous évite de vous retrouver avec un poinçon au centre de la pièce. Il est à rappeler que ce travail requiert un niveau de compétence très élevé et des années d’expérience dans le domaine de la charpenterie. La durée et le coût du projet varient en fonction de plusieurs critères comme la taille des combles, les matériaux utilisés, l’accessibilité…

La technique de la surélévation pour des combles aménageables

Si la hauteur sous combles vous parait trop faible, vous devez surélever toute la charpente. Les travaux seront plus contraignants et coûteux que pour une simple modification de toiture. Néanmoins, la surélévation permet de disposer d’un étage de plus, à conditions que :

  • les fondations soient examinées par spécialiste qui confirme leur solidité ;
  • les murs porteurs soient vérifiés pour garantir leur résistance et leur rigidité.

Après avoir vérifié les structures, c’est l’heure du coup d’envoi ! Il y a deux approches envisageables pour surélever la charpente. La première consiste à ceinturer le toit en utilisant des poutres métalliques. Celles-ci doivent être palées de manière stratégique. La toiture sera ensuite soulevée et séparée des autres parties de la construction à l’aide de vérins hydrauliques. On pose la maçonnerie, on repositionne le tout, et le tour est joué !

La seconde approche est moins onéreuse mais plus chronophage. Il s’agit de déposer la toiture de façon partielle ou totale. La couverture et les composants de la charpente doivent être démontés avec beaucoup de précaution. Par la suite, le constructeur procède à la surélévation des murs afin de réinstaller la toiture d’origine.

A savoir : Pour les matériaux des nouveaux murs, vous avez le choix entre le bois, le ciment coulé et le parpaing.

Transformer les combles en changeant de pente

Si la pente est trop faible, vous pouvez la modifier. Les professionnels exigent, en effet, une inclinaison minimale de 35% pour autoriser ce type de chantier. Notez qu’en changeant la pente, vous allez avoir plus de hauteur sous combles, un espace plus grand et des possibilités d’aménagement plus étendue.

De manière plus concrète, les charpentiers entament les travaux en démontant la couverture existante qui peut être en tôles ou en tuiles par exemple, ce qui rend la charpente plus visible. Par la suite, une nouvelle charpente sera construite sur celle qui est déjà en place. C’est là que les charpentiers procèdent au dépôt de la menuiserie d’origine et finissent par installer la couverture sur la structure qui vient d’être placée.

Nous souhaitons toutefois attirer votre attention vers l’importance de vous renseigner auprès des services d’urbanisme de votre région. Les responsables vous expliqueront si vous êtes autorisé à réaliser ce type de changement. Si vous habitez dans une zone classée, cette modification peut vous être refusée. C’est le cas lorsque votre maison se trouve à proximité d’un monument ou d’un parc naturel protégé.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur lamaisondestravaux.com

Le décaissement : la possibilité ultime pour aménager vos combles

Si, pour une raison ou pour une autre, toutes les solutions précédemment citées ne sont pas envisageables, sachez que vous avez une dernière option. Il s’agit du décaissement qui consiste à abaisser le volume du niveau précédent afin de réduire l’élévation du plancher des combles.

Rénover son logement en décaissant les combles est une opération de grande envergure. Le coût est également très élevé. Pour cela, cette solution ne doit être envisagée que lorsque les précédentes sont impossibles à réaliser. Vous devez vous assurer qu’après la modification, la hauteur minimale est de 2,45 m dans les pièces du bas.


Plan du site