Quand et comment faire entretenir son toit ?

Toiture

Publié le : 11 décembre 20227 mins de lecture

Effectuez l’entretien de votre toiture de façon périodique. Vous en prolongerez la durée de vie tout en préservant ses performances d’isolation et ses qualités hydrofuges. Vous vous épargnerez également d’importants travaux de rénovation. La couverture est, par ailleurs, exposée aux intempéries et aux changements de température tout au long de l’année.

L’importance de l’entretien

L’entretien de la toiture commence par une vérification de son état général comme l’indique ce lien. Il consiste à réaliser une inspection visuelle en vue de diagnostiquer la présence de mousse, de lichen ou d’autres saletés. Ce contrôle vous aide également à identifier d’éventuels problèmes tels que les fissures. Elles apparaissent souvent autour des cheminées, des lucarnes ou encore des puits de lumière. Si vous en constatez, procédez aux interventions nécessaires.

Les petites réparations évitent l’aggravation de la situation et vous préservent d’une importante rénovation. Elles consistent à remplacer sans tarder les éléments endommagés.

Les mêmes recommandations s’appliquent, entre autres, à la présence de rouilles, mais aussi sur les légers dommages au niveau de la charpente. La vérification des éléments en bois se fait rapidement dans les combles faciles d’accès.

Dans le cas contraire, le couvreur professionnel procède d’une manière différente. Il utilise des outils spécifiques destinés à déterminer l’état des bois. Il arrive également qu’il se serve d’une caméra télescopique. Cet équipement possède l’avantage d’être flexible et simple d’utilisation.

À parcourir aussi : Comment nettoyer votre toiture en toute sécurité avec un pulvérisateur électrique ?

Le nettoyage des revêtements

Le nettoyage constitue une étape incontournable lors de l’entretien du revêtement de la toiture. Une couverture impeccable vous offre la possibilité de mieux valoriser votre bien immobilier. En effet, vous en tirerez un excellent prix que vous le proposiez en location ou vous le mettiez en vente. Quoi qu’il en soit, le nettoyage s’effectue à la main à l’aide d’une brosse dure. Cet accessoire élimine les différentes salissures, en l’occurrence les lichens, les mousses et les fientes d’oiseau. Grâce à son ergonomie et son long manche, vous atteignez sans problème les zones difficiles d’accès.

Une fois que toutes les saletés ont été retirées, rincez la toiture avec de l’eau tiède. Un tuyau d’arrosage suffit pour effectuer cette opération en lavant le revêtement de bas en haut. Si vous vous servez d’un nettoyeur à haute pression, réglez la puissance du jet d’eau. Vous éviterez ainsi d’endommager votre toiture, notamment celle composée de tuiles ou d’ardoises. Ce type de revêtement risque de se fissurer ou de se détacher. Il entraînerait des fuites et des infiltrations d’eau sur le long terme. Dans tous les cas, munissez-vous des équipements de sécurité appropriés quand vous effectuez des travaux en hauteur.

Le démoussage de la couverture

L’utilisation d’un nettoyeur à haute pression requiert des compétences spécifiques. De ce fait, adressez-vous à des professionnels fiables et sérieux comme ceux de technitoit.com. Vous entrerez dans vos frais, car vous ne serez pas obligé de louer cet équipement. Vous bénéficiez, par ailleurs, d’une intervention de qualité. En fonction de la puissance du jet d’eau, le nettoyeur enlève les taches récalcitrantes. Il aide également à retirer les mousses et les lichens plus facilement. Au cours du démoussage, l’utilisation de produits biologiques et exemptés de substances chimiques est recommandée. De ce fait, proscrivez le chlore et l’eau de javel. Ils entraîneraient une détérioration de la tuile, de l’ardoise et d’autres revêtements sur le long terme. À la place, il faut ajouter de l’huile végétale, de l’acide citrique ou du bicarbonate de soude à de l’eau tiède. Ces éléments ont l’avantage d’être respectueux de l’environnement. Grâce à son expertise, le couvreur expérimenté veille à ce que les résidus de ces saletés ne bouchent pas les canalisations. Les gouttières assurent effectivement une bonne évacuation des eaux de pluie et de celles dues à la fonte de neige. Le spécialiste en couverture se charge entre autres de leur débouchage. Il dispose d’outils spécifiques adaptés à cette intervention.

Les autres entretiens à effectuer

L’entretien de votre toiture passe aussi par les interventions destinées à prévenir l’apparition des mousses et des lichens. Le couvreur qualifié applique un traitement spécifique comme un produit fongicide ou algicide. Son application sur le revêtement vise à hydrofuger la toiture après le démoussage. Ce genre d’intervention empêche la formation des mousses en vue de les empêcher d’envahir la couverture. Il existe également de nombreuses autres techniques pour hydrofuger les revêtements. La méthode à effet perlant consiste à imprégner l’intérieur du toit. Elle assure une grande durabilité des matériaux tout en les laissant respirer. L’expert en couverture vous propose, entre autres, un hydrofuge filmogène. Elle consiste à appliquer une peinture sur la toiture qui laissera un film protecteur à son séchage. Elle augmente son étanchéité en la rendant plus imperméable à l’humidité et en diminuant sa porosité. Si vous avez une toiture en tôle métallique, vous pouvez opter pour l’application d’une nouvelle peinture. Elle améliore l’esthétisme de votre bien immobilier.

Le moment idéal pour entretenir la toiture

Choisissez le bon moment pour procéder à l’entretien de votre toiture. Tenez compte des saisons ainsi que de l’environnement immédiat de votre bien immobilier. S’il se trouve à proximité de la végétation, programmez le nettoyage et le démoussage à la fin de l’automne. Vous enlèverez facilement tous les branchages et les feuilles mortes. Ces derniers risquent d’endommager la toiture lorsqu’ils pourrissent. Ils entraveraient également l’écoulement des eaux de pluie ou de fonte de neige dans les gouttières.

Le printemps représente aussi un excellent moment pour nettoyer la toiture. Ces saisons garantissent l’efficacité des produits d’entretien et de prévention contre la détérioration des revêtements. L’humidité, le vent ainsi qu’une forte chaleur risquerait de les rendre moins performants. Le revêtement a aussi l’inconvénient d’être glissant en été et en hiver. Les interventions s’avèrent alors plus délicates et plus dangereuses.

Outre les saisons, prenez également en considération les règlementations en vigueur. L’entretien se fait entre 2 et 5 ans pour les bâtiments âgés de 10 à 20 ans. Vous êtes tenu de le réaliser tous les ans si la construction date de plus de 20 ans.


Plan du site